On retient souvent de la musique chorale suisse son répertoire traditionnel et folklorique. Cependant, la Suisse recèle de nombreuses partitions de musique chorale savante qu’il vaut la peine de découvrir. À travers une sélection d’œuvres sacrées et profanes de sept compositeurs et compositrices suisses du 21e siècle, le concert proposera un cheminement musical allant de l’obscurité vers la lumière.

De styles très différents mais complémentaires – passant d’une écriture complexe (Charrière), planante (Rütti), colorée (Maillefer), voire même aérée et sucrée (Antognini) à des pièces proches de la chanson (Berney), le programme sera accessible aussi bien à des connaisseurs qu’à des personnes moins averties.

Le concert présentera également trois œuvres composées spécialement pour l’occasion sur le thème de la dualité entre obscurité et lumière : Si le poète te dit de Jérôme Berney sur un texte de François Deblüe, une œuvre sur un texte biblique en hébreu de la valdo-valaisanne Marie-Christine Raboud ainsi qu’une pièce inspirée du psaume 139 en français de la vaudoise Céline Grandjean.  

Le programme d’une heure environ, principalement a cappella, sera interprété par 12 chanteurs et chanteuses professionnel.le.s et dirigé par la cheffe de chœur Céline Grandjean. Il emmènera les auditeurs et auditrices dans une rencontre intemporelle avec l’espace, le son et le spirituel, et les invitera à se projeter enfin hors de cette période de crise sanitaire.